best business loans Working Capital Long Term Loans SBA Loans Small Business Loans Short Term Loads Equipment Financing Merchant Cash Advancesbusiness loans Big Lines of Credit

RSS: Posts | Comments

Atouts des nouveaux outils de veille

« L’intelligence économique face aux défis des nouvelles menaces »

Cette journée d’étude, proposée par l’Association française pour la promotion de l’intelligence économique et concurrentielle (SCIP France), était consacrée à de nouveaux types de risques qui fragilisent les entreprises (terrorisme, attentats politiques et économiques, malveillance, cybercriminalité, risque informationnel, guerre de l’information).

Les systèmes de sécurité économique peuvent présenter des faiblesses souvent dues à leur inadaptation à ces menaces et qui, non corrigées, rendent les entreprises trop vulnérables. Cette rencontre a été l’occasion de montrer que le management et la prévention des crises, comme toute organisation évoluant à l’international peut en rencontrer, trouvent dans les outils de l’intelligence économique des solutions adaptées à l’anticipation et à la maîtrise des risques nouveaux.

Un panorama des fonctionnalités des nouveaux outils de veille a été présenté par le général PINATEL, de la société Datops. Sans remplacer les analystes, les outils, aujourd’hui performants et conviviaux selon lui, apportent une aide précieuse face à la croissance exponentielle des volumes d’informations disponibles. Mais, en préliminaire, il a insisté sur le fait que, pour être sérieuse, une veille doit s’effectuer en quatorze langues au minimum !

Les principes de fonctionnement de ces outils : définition du périmètre de surveillance (établir les sources) ; collecte et traitement des documents par des agents intelligents (construction des requêtes et des filtres) ; résultats de la veille (organisation des documents).

Leurs caractéristiques (spécificités) portent sur la personnalisation (par exemple le choix des sources, les critères de veille, les modes de diffusion) ; l’optimisation du temps de la personne chargée de la veille par le recueil, le filtrage et le classement automatiques, les alertes et le nombre, non limité, de sources traitées ; la discrétion (rapatriement des informations sur serveur extérieur, par exemple, ce qui élimine tout risque de traçage) et l’élimination du bruit (filtrage automatique établi avec l’usager), avec vérification finale par un analyste de la pertinence des résultats ; l’accès permanent à l’information en pull et/ou push. Ces outils de veille, devenant en même temps pointus et conviviaux, sont proposés en général en mode ASP.

Quant aux outils d’analyse on line, ils permettent de dégager les grandes tendances d’une manière automatique : origine des informations (où ?), fluctuation de l’information (quand ?), auteurs et sources des infos (qui ?), volume et variation des volumes (combien ?), thèmes abordés et évolution (quoi ?). Ils sont utiles pour repérer l’apparition des signaux faibles, une information non récurrente par exemple. Des outils de veille on line pour la radio et la télévision (où le son archivé est traité comme le texte) sont encore en gestation, mais ils devraient apparaître sur le marché d’ici deux ans.

Date de publication : 20 juin 2002

Source : L’intelligence économique face aux défis des nouvelles menaces


Commentaires